BoXaM

La référence des archives de boxe et d'actualités dans le Haut-Rhin

Sans casque, ce sera encore plus show au gala de Cernay

Sans casque, ce sera encore plus show au gala de Cernay

Le 29 janvier 2014 par Jean Deutsch



Les seniors amateurs qui prendront part au gala de boxe de Cernay, le 22 février prochain, ne porteront plus de casque, conformément au nouveau règlement international. Une mesure qui est, selon les organisateurs, une garantie de spectacle puisqu’elle oblige les boxeurs à hausser leur niveau.

Sans casque, ce sera encore plus show au gala de Cernay

À moins qu’il ne se qualifie pour la finale des championnats de France amateurs, qui se dispute le même jour, le Cernéen Loïc Rebeyrolle sera l’une des têtes d’affiche - sans caques - du gala de son club, le 22 février prochain. Photo archives Vincent Voegtlin

C’est une petite révolution dans le monde de la boxe amateur, en même temps qu’un retour à la boxe de grand-papa : depuis le début de la saison, les seniors qui comptent plus de cinq combats à leur palmarès ne portent plus de casque en combat.

La mesure, qui a été dictée par la fédération internationale à l’issue des JO 2012 pour relever le niveau de la boxe amateur, sera mise en application le 22 février prochain au gala de Cernay, dans le premier rendez-vous haut-rhinois de la saison. « L’absence de casque oblige la boxe amateur à se rapprocher du niveau professionnel , estime Abdelhak Zehri, l’entraîneur du BO Cernay en charge de l’organisation du gala de son club. L’athlète doit avoir une boxe plus propre, avec les pieds plus posés pour appuyer davantage les coups. Le boxeur devient plus acteur de son combat ».

La scoring-machine a elle aussi été abandonnée pour le même système de comptage que chez les professionnels.

Pour le coach haut-rhinois, cette réforme est à la fois une garantie de spectacle et… d’économies : « Au lieu d’avoir un combat pro parfois décevant dans la soirée, nous aurons une bonne dizaine de combats têtes nues, avec des amateurs de très haut niveau , poursuit-il. Du coup, nous pouvons nous passer d’organiser un combat professionnel et consacrer nos 13 à 14 000 euros de budget à organiser un beau gala amateur. Au final, pour les comptes, on ne se fait pas d’illusions : on ne gagnera pas d’argent. Mais on en perdra peut-être un peu moins qu’avant ! »

« On apprend aussi à éviter les coups »

Il y a un an, la mesure de la fédération internationale (AIBA) faisait également craindre pour la sécurité des boxeurs. L’AIBA a rétorqué que le casque n’empêchait pas les commotions cérébrales et les K.-O., qu’il était même parfois décrié parce qu’il favorisait la répétition des coups et la diffusion de l’impact sur la boîte crânienne. « Et puis, en boxe, on apprend aussi à éviter les coups » , signale Abdel Zehri, dont plusieurs boxeurs (Nurali Erdogan, Loïc Rebeyrolle - à moins qu’il ne se qualifie pour la finale du championnat de France, lire ci-contre -, Charles Bleny, Loris Barberio, Moussa Gary) seront de la partie.

La majorité des clubs haut-rhinois sera représentée (notamment Bourhane Abdesmed, Ziad Hafsi et Mbemba Mesi, de l’AS Mulhouse), dans un match Alsace - Pays de Loire (10 combats) et un match Alsace - Lorraine (4 combats).

La soirée débutera à 19 h à la la salle Thierry Omeyer (prix d’entrée : 10 €) et sera précédée, dès 16 h, de plusieurs combats amateurs débutants. Et casqués, la nouvelle réglementation ne s’appliquant qu’aux seniors messieurs.



Source :
L Alsace

Rechercher dans les articles


Derniers articles

Lundi noir pour une France en deuil

Lundi noir pour une France en deuil

Mayweather-Pacquiao, le 11 mars en conférence de presse

Mayweather-Pacquiao, le 11 mars en conférence de presse

Manny Pacquiao enregistre une chanson pour son combat contre Mayweather

Manny Pacquiao enregistre une chanson pour son combat contre Mayweather

Les plus lus

Demi finale

De belles demi-finales en vue à Cernay

Anne-Sophie Mathis garde son titre WBF des super-welters

Anne-Sophie Mathis garde son titre WBF des super-welters

Mayweather-Pacquiao, le 11 mars en conférence de presse

Mayweather-Pacquiao, le 11 mars en conférence de presse